Le Blog d'Optim Ressources

Nous avons beaucoup de sujets que nous aimerions partager avec vous. Ce blog nous permet de nous inscrire dans ce projet d'échange qui, nous l'espérons, vous permettra de découvrir de nouveaux océans.

Le stress, comme au ciné.

Le stress est un terme galvaudé et on l’utilise à toutes les sauces. La seule chose dont on est sûr, c’est que le stress peut nous pourrir la vie !

 Voici un moyen inédit d’y remédier.

 Imaginez que vous êtes sous la menace d’un mammouth :

Votre cerveau le détecte et produit des hormones de stress, qui vont donner de l’énergie pour réagir.

Et là 2 choix possibles s’offrent à vous :

  • Détaler pour sauver votre peau !
  • Combattre, ce qui incidemment vous donnera de quoi vous nourrir et vous habiller pour quelques semaines !

 

L’approche ici est de considérer le stress sous l’angle de la survie : combattre ou fuir, c’est l’idée aussi de choisir ses combats, d’identifier ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

 

  • Vous combattez : vous rassemblez vos forces et votre énergie, mais vous n’avez pas trop de temps pour la stratégie !
  • Vous fuyez et cela vous donne 2 options :
    • Vous fuyez en vous disant que ça ne vaut pas la peine de « mourir », et cela n’est donc plus votre combat ;
    • Vous fuyez en vous disant ce n’est que partie remise. Vous définissez une stratégie, vous allez chercher les forces et les renforts requis et vous retournez ensuite au combat.

 

Voici l’approche décalée que présente en conférence Sonia Lupien, canadienne pleine d’humour et chercheure en neurosciences et directrice scientifique du Centre d’études sur le stress humain de Montréal. Son approche est pragmatique et décoiffante  (cliquez ici ).

 

Nous ne sommes pas tous égaux en matière de stress

En effet, le déclenchement des hormones « de stress » dépend de l’interprétation positive ou négative de la situation à laquelle nous sommes confrontés. Et nous n’en faisons pas tous la même interprétation. D’où le postulat que nous ne sommes pas tous égaux en matière de stress…

 

Sur cette base, et de façon scientifique, Sonia Lupien et son équipe ont construit le modèle CINÉ. Celui-ci explique qu’une situation est perçue comme stressante si et seulement si un ou plusieurs des ingrédients suivants sont présents :

 

C comme Contrôle faible d’une situation (par exemple le fait de n’avoir pas ou peu de contrôle sur une situation, prise de décisions, avancement, tout simplement un bouchon ou un pb personnel…)

I comme Imprévisibilité au travail (par exemple attendre de connaitre la prochaine tâche à effectuer ou de connaitre l’horaire de la semaine prochaine

N comme Nouveauté (par exemple quelque chose d’inattendu se produit,  le fait de s’adapter à de nouvelles technologies qui nous sont inconnues, tous les changements d’organisation…)

É comme Ego menacé (nos compétences sont mises à l’épreuve, doute de de nos capacités, soumission à des insultes, agressions, de la part de collègues, supérieurs...)

 

Et une fois au CINE, gérer son stress devient plus facile

Il suffit de suivre les 3 étapes suivantes :

  • Caractérisez votre stress selon CINE : pour une situation donnée, vous attribuez un degré d’intensité (0 à 10) pour chacun des 4 ingrédients de CINE.
  • Identifiez le « déclencheur » : c’est l’élément associé à l’ingrédient CINE de plus haute intensité
  • Choisissez votre action : vivre avec, prendre des mesures pour mitiger le déclencheur, changer la situation, etc.

 

Prenons 1 exemple

Vous avez RV chez le dentiste ce soir à 18h. Lors de votre dernière visite, le dentiste a découvert un abcès, l’a traité, vous avez souffert et ce fut long.

 

Caractérisation : 

Situations

Contrôle faible

Imprévisibilité

Nouveau

Égo menacé

RDV dentiste

8

7

3

3

 

Identification du « déclencheur :

 

  1. Contrôle faible (8) et Imprévisibilité (7), car vous ne savez pas quel diagnostic va être posé et vous avez peur de revivre le même cauchemar. L’élément déclencheur est le besoin de maitrise.

 

Actions choisies :

 

  1. Vous avez choisi d’aller chez le dentiste pour vous faire soigner, il faut donc vous préparer en utilisant par exemple des techniques de respiration ou par la pensée positive….

 

En résumé, une fois les déclencheurs identifiés, vous pouvez vous poser  les questions suivantes :

Comment pouvez-vous agir sur le déclencheur ? Qu’est-ce que vous pouvez faire et qui dépend de vous ?

Que pouvez-vous mettre en place pour sortir de votre inconfort ?

Pouvez-vous accepter simplement la situation et faire avec ?

 

Quelques solutions pour apprendre à gérer au mieux notre, votre stress :

  • Ecouter notre corps et reconnaitre les signaux de stress
  • Identification de la source du stress (tableau CINÉ)
  • Anticipation et entrainement
  • Travailler sur soi :
  • Développement personnel, pensée positive et/ou sophrologie, yoga, respiration,
  • Faire de l’exercice physique
  • Jouer et rire
  • Chanter
  • Utiliser ses sens

 

  • En conclusion, notre cerveau ne sait pas que nous sommes en 2017, et pense que nous sommes toujours entourés de mammouths !

Nous avons besoin d’apprendre « à prendre du recul « et de relativiser en utilisant ces solutions et d’autres  pour déjouer notre système de stress.

A vous de jouer : Mammouth ou pas Mammouth ?

  

 

Notez cet article:
4
Je te vois !
Quels outils pour manager ?

Commentaires

 
Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mardi 21 novembre 2017

Image Captcha

Rechercher dans le blog Optim

Abonnez-vous au blog

Mot clés du blog

Bloggons ensemble

');"> Etre, ou ne pas être, ISO 26000 : that is the question !

Articles du blog les plus commentés

Jean Plichon
29 mai 2016
Vous avez déjà un blog ? Vous pourrez vérifier si vos raisons sont les bonnes. Vous n’en avez pas ? Vous n’hésiterez plus. Les (vraies) raisons 1. Parce que tout le monde a (ou aura) un blog On peut ...
Notez cet article:
4
1066 lectures
Stan Madoré
16 février 2017
Comme beaucoup de coach, je constate qu’une grande partie des personnes que j’accompagne en coaching individuel, vient sur la recommandation plus ou moins appuyée de sa hiérarchie. S’il est normal que...
Notez cet article:
4
667 lectures
Paul Tap
17 mars 2017
Lundi 8h22, sur le quai du RER A à Paris, gare de Lyon. Je viens d’émerger de 2h de mails intensifs dans le TGV et me voilà pris dans ce Koh-Lanta du quotidien : « Entrer et survivre dans un...
Notez cet article:
9
593 lectures

Le calendrier du blog

Patientez un instant pendant que nous affichons le calendrier