Back to Top
 

bandeau logo2Picto datadocke

 

telcontact 

Manager en Thaïlande et en Europe : est-ce vraiment différent ?

Lorsque vous arrivez en Thaïlande, votre première impression est que la culture de ce pays est vraiment différente de la vôtre… et tel est bien le cas…

Nous faisons face aux mêmes défis:

Travailler avec les managers en Thaïlande nous a montré qu’ils font face aux mêmes défis qu’en Europe. Parmi ces challenges, nous retrouvons:

  • La fidélisation des collaborateurs : il s’agit d’un problème très important en Thaïlande
  • L’intergénérationnel : la Thaïlande rencontre les mêmes problèmes qu’en Europe : manager différemment les différentes générations, par exemple motiver la génération Y et accompagner les séniors jusqu’à leur retraite. Egalement, les faire travailler ensemble.
  • La motivation des collaborateurs : pour améliorer la performance, il est important de travailler à la fois sur la motivation des salariés et sur la coopération dans les équipes.
  • L’esprit d’initiative: pour gagner en compétitivité, il est essentiel que les salariés développent un esprit d’initiative et d’innovation. Ce n’est pas facile en Europe, ça l’est encore moins en Thaïlande.
  • La responsabilisation: responsabiliser les personnes, les amener à se sentir responsables et à aller jusqu’au bout de ce qu’ils entreprennent … ce n’est pas un moindre challenge en Thaïlande.

Mais notre réalité peut parfois être différente:

En effet, il y a parfois de grandes différences culturelles et environnementales entre la Thaïlande et l’Europe. De ce fait, la façon de gérer ces défis va être souvent un peu différente pour un manager Thaï :

  • Plein emploi et salaires bas:

Le turnover est important en Thaïlande. Les gens changent de travail pour une augmentation de salaire (même faible), des avantages supplémentaires ou simplement parce que le nouvel emploi est plus proche de chez eux. Par conséquent, les managers thaïs prêtent plus attention aux programmes de fidélisation de leurs salariés

  • Ambiance et attentions :

 Les Thaïs sont particulièrement sensibles à l’ambiance au travail. Le groupe, le collectif est plus important que l’individu. Le manager Thaï doit leur montrer qu’il s’intéresse à eux et à leur famille (par de petits cadeaux, des questions, en assistant à des événements importants pour eux). Il doit s’assurer de la coopération, de la dynamique de groupe, par exemple en organisant des événements collectifs.

  • Le respect de l’autorité :

Les Thaïs ont un grand respect pour l ‘autorité. Quoi qu’il se passe,  le manager a toujours raison et personne ne remet en question sa décision. Les managers européens envieront certainement leurs collègues Thaïs. Mais d’un autre côté, la capacité de s’affirmer, de contredire peut être utile dans les organisations. Et le manque d’esprit de contradiction limite aussi l’esprit d’initiative et d’innovation.

 

En conclusion, bien que les défis soient relativement universels, la façon de les gérer diffère d’une culture à une autre!

3
Croissant, café, travail : la trilogie du bonheur ...
Hard et soft : pour un langage commun des compéten...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 13 novembre 2019

Image Captcha